Le digital prend une place croissante dans nos vies et notamment chez les plus jeunes. Voici une série de conseils pratiques, ressources et références pour en user avec le meilleur bénéfice.

Comment supprimer et autoriser l’installation d’application, y compris Safari/internet, Youtube, les réseaux sociaux, etc…
 

Sur un Iphone, un simple code permet d’encadrer le téléphone de son enfant :

1 - « Réglages » puis « Temps d’écran »

2 - Sous les 4 choix proposés, « utiliser le code de temps d’écran » et mettre un code (à ne pas partager avec l’utilisateur!) qui va s’appliquer aux choix à faire

3 - « Restrictions relatives au contenu » permet, de façon réversible, d’encadrer :
- Achats dans iTunes et AppStore : limiter / conditionner ces achats
- Apps autorisées : supprimer des apps, en particulier Safari, YouTube, etc..
- Restrictions de contenus : conditionner les accès et filtrer les contenus  

4 - « Temps d’arrêt » et « Limites d’app » permettent d’introduire des limites de temps dans l’utilisation

Voir ici

Sur Android, Family Link offre des fonctionnalités similaires :

1 - « Paramètres », puis « Bien être numérique & contrôle parental / Configurer le contrôle parental » pour installer Family Link (à la fois sur le téléphone de l’enfant et du parent).

2 - Family Link va notamment permettre de désinstaller les applis souhaitées (y compris Google Chrome) et de conditionner l’accès du Google Store

Voir ici

Quelques liens sur l’utilisation des écrans et d’internet


- Parents unis contre le smartphone avant le collège.


- Mettre en place le paramétrage minimum de google, youtube, etc…

- Les raisons du gouvernement à l’interdiction du téléphone portable au collège


- Ecrans et pornographie


- Extraits des recommandations (p.14-15 de la synthèse) :

  • Quel que soit l'âge de l'enfant et de l'adolescent, la présence d'écran(s) dans la chambre est à interdire. 
  • Aucun écran ne doit être allumé et/ou utilisé 1h avant l'endormissement, afin de faciliter l'endormissement et d'améliorer la qualité du sommeil. 
  • Aucun écran ne doit être allumé dans la pièce durant le temps des repas au risque de distraire les enfants, les adolescents et les parents qui inconsciemment modifieraient leurs comportements alimentaires en mangeant plus et moins bien.
  • Rappeler aux parents et aux encadrants qu'ils ne doivent pas être accaparés par les écrans en présence des enfants : les adultes doivent montrer l'exemple et être disponibles. 
  • Stimuler le développement des enfants et des adolescents par la valorisation d'activités familiales et collectives, qu'elles soient sportives ou culturelles.


- Harcèlement

Voir un reportage ici et ici

A savoir :
"le harcèlement est un délit puni par la loi du 4 août 2014. Il est passible de peines allant de 6 à 18 mois d'emprisonnement et de 7000€ d'amende selon l'âge de la victime et du harceleur. En cas de cyber-harcèlement, la peine peut aller jusqu'à 18 mois d'emprisonnement et 7500€ d'amende selon l'âge de la victime et du harceleur. Depuis le 3 août 2018, ces mêmes peines sont étendues aux "raids numériques" c'est-à-dire aux actions de harcèlement groupées, concertées ou pas. Quand les auteurs de harcèlement sont mineurs, les parents sont civilement responsables et devront indemniser les victimes."

- Décryptage des techniques d’influence et manipulation utilisées dans les applications numériques les plus connues


- Quelques articles sur l’utilisation des écrans et d’internet

  •  Figaro du 10 février 2020 : « Enfants et écrans, les parents face à leur contradictions » 



- Quelques livres sur l’utilisation des écrans et d’internet

 

  • De Valérie Halfon : "Tout le monde en a un sauf moi ! "

Accros au smartphone ou à la tablette, obsédés par leur apparence et par les marques de vêtements, accumulant les jeux et les jouets, friands de malbouffe... proies de la culture de surconsommation, les enfants veulent tout, tout de suite. Valérie Halfon donne des pistes pour les libérer de l'emprise de la surconsommation en :
-    les aidant à résister à la pression du « tout le monde en a » ;
-    faisant d'eux des consommateurs avertis et responsables ;
-    leur transmettant d'autres valeurs pour une vie plus riche.

  • Du père Jean-Baptiste Perche (prêtre du diocèse de Nanterre, aumônier de jeunes) : "Repères pratiques et spirituels pour proposer internet à ses enfants"

Tout adulte perçoit sans difficultés les dangers que peut représenter l’utilisation d’internet mais il reste difficile de prendre des mesures concrètes pour donner aux jeunes une véritable éducation numérique.
Ce livre est destiné aux parents qui désirent mettre en oeuvre un projet d’accompagnement et de protection de leurs enfants.
Sans chercher à tout restreindre, il donne des moyens simples et pratiques pour aider les parents à construire avec leur enfant un rapport ajusté à internet et aux écrans, une méthode basée sur le dialogue au quotidien, le respect et l’attention aux plus fragiles d’entre nous.
 

  • Du père Ludovic Frère (recteur du sanctuaire de ND du Laus) : "deconnexion - reconnexion"

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables et bien d'autres objets connectés ont envahi notre quotidien. Ils nous fascinent et nous relient les uns aux autres comme jamais.
Mais le développement vertigineux du numérique peut aussi inquiéter et on peut se demander si les rencontres virtuelles n'ont pas tendance à prendre le pas sur les rencontres réelles, sans compter les graves périls que le numérique fait courir à la dignité humaine
La réflexion percutante de ce livre peut rejoindre les adeptes d'internet comme ceux qui n'y connaissent rien. Elle peut toucher ceux qui cherchent des conseils concrets pour une bonne utilisation des outils numériques, comme ceux qui veulent s'ouvrir à une spiritualité du net authentiquement chrétienne

 


 

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur Twitter