Voici le témoignage d'une maman d'élève en classe ULIS à Stan.

Noah est actuellement en train de passer ses différentes épreuves de CAP APR et ça se passe très bien. Pas trop de stress, il gère comme un chef.

Je viens vers vous avec une merveilleuse nouvelle pour Noah, et pour nous.

Suite à son acceptation à deux écoles de pâtisserie pour la rentrée prochaine (l’EPMT et le CFA Médéric, il va falloir choisir), Noah devait trouver un nouveau maître d’apprentissage pour deux ans afin de le former pour son nouveau CAP.
Comme vous le savez, trouver une personne et une entreprise qui soit ouverte à la question des "profils atypiques" n’est pas chose aisée….

Je me suis donc mise en quête d’un pâtissier pour la rentrée prochaine. J’ai envoyé des C.V. et lettres de motivation à tout-va dans Paris. Et, parce que le rêve est gratuit, j’ai aussi envoyé chez les 15 plus grands pâtissiers actuels de la capitale, sans trop y croire, mais je n’avais rien à perdre.

Le mois dernier l’un d’entre eux, qui joue dans la cour des grands (Pierre Hermé, Jean-paul Hévin,  etc…) a lancé un weekend « portes ouvertes » pour recruter ses futur apprentis. J’y suis allée à tout hasard (seule!… car Noah avait été retenu en province ce jour-là par la grève des trains…) parmi environ 2500 candidats présents… Impressionnant! Autant vous dire que j’étais la seule « maman » et que je n’en menais pas large !!!

Lors de l’entretien, je me suis retrouvée en face d’un homme particulièrement ouvert et très sensible à la question du handicap, et en particulier de l’autisme…. QUELLE CHANCE!
Je ne peux pas vous décrire sa réaction lorsqu’il a vu écrit « syndrome d’Asperger » sur le C.V. de Noah… mais il s’est exclamé: « Ah! Et en plus c’est un autiste Asperger!!! Je les adore!!!! ». Je croyais qu’il se moquait de moi. Mais il était très sérieux… Ce monsieur a en fait accompagné des autistes pour le projet mené par la société Andros. (Tapez « Andros autisme »  sur Google, c’est intéressant…)

Nous avons énormément discuté, et au terme de l’entretien, il m’a dit être intéressé (!) et m’a proposé de me revoir avec Noah (!!).

Notre rendez-vous a eu lieu ce matin. Il s’est merveilleusement bien déroulé. J’avais bien briefé Noah qui a posé plein de questions et a été super lors de l’entretien. Il est très motivé ! Suite à cet entretien, Noah a été retenu et nous allons concrétiser cette embauche prochainement !

Cerise sur le gâteau (sans faire mauvais jeu de mots…), sur l’équipe actuelle de 60 pâtissiers, un membre de l’équipe a particulièrement souhaité spontanément « être le tuteur » de Noah durant ces deux prochaines années. Il est intéressé par le profil et le parcours de Noah.

Ce pâtissier va me contacter la semaine prochaine pour établir un nouveau rendez-vous sur toute une journée avec Noah pour finaliser son choix.
Noah va passer toute la journée dans leur laboratoire de Vincennes afin de découvrir les différentes phases de la production.

Pour cette journée, Noah va bénéficier d’un accompagnement de la part de son éducatrice du Sessad qui avait magnifiquement oeuvré lors de la mise en place du poste de travail de Noah quand il a commencé à travailler à la cantine de mon école, et cela avait été décisif.

Car , je ne vous l’ai pas dit, mais Noah est la première personne à profil autistique à entrer chez ce grand pâtissier de renom !C’est donc une grande première aussi pour ces personnes qui semblent d’une si grande bonne volonté et d’un humanisme hors du commun !
Je pense qu’ils méritent qu’on les encourage, qu’on les accompagne, et pour Noah l’enjeu est énorme.

Voilà! Je tenais à partager cette grande joie et cette grande fierté avec vous car si cela arrive aujourd’hui c’est que Noah a la chance de rencontrer sur son chemin des êtres exceptionnels. Et vous en faites partie, et jamais je n’oublierai de louer vos actions dès que j’en aurai la possibilité.
Je vous remercie pour votre temps et votre collaboration tout au long de ces nombreuses années qui ne furent pas toujours faciles.
Mais nous étions là, soudés et œuvrant dans la même direction, dans un même but, et nous formions une belle équipe sans cesse en action.

Il est important que vous puissiez lire aux autres ce message. Je pense à Mme Ulrich , aux professeurs qui ont côtoyé Noah à l’Ulis et en inclusion, aux jeunes aussi. Qu’ils soient autistes, trisomiques ou juste « ordinaires ».

C’est important de communiquer sur le fait que la société est en train de changer, les mentalités évoluent dans le bon sens, et parfois avec un peu de rêve, de ténacité, de savoir-faire, beaucoup d’accompagnement, et de chance aussi, il est possible de permettre à des jeunes extraordinaires d’avoir un parcours qu’il est tout autant.


Noah ouvrira peut-être les portes pour des suivants...

 

  • Partager cette page sur Facebook
  • Partager cette page sur Twitter